Nuphar : Mon chouchou de l’été

32921721_10156176748031063_1880991862269935616_n.jpg

@Sarapruneaux

Se dorloter de la tête aux pieds

C’est en 2014 que j’ai arrêté de me maquiller. J’ai rencontré mon copain, un soir de juillet et je sortais du travail, les cheveux en bataille, le visage rougit par la bière. Il m’a dit « t’es tellement belle. » J’ai passé une semaine chez lui après cette soirée et depuis, je ne me suis pu jamais maquillée ! J’ai toujours été attirée vers les DIY, produits artisanaux et végétales.

C’est aussi cette année-là que je suis devenue végétarienne. En même temps, comme si ça allait ensemble, je me suis mise à me questionner sur mes consommations, ce que j’appliquais sur mon visage, sur mon corps et aussi à l’intérieur. Je me suis renseignée sur les tests sur les animaux et donc, j’ai commencé à boycotter (beaucoup beaucoup beaucoup) de compagnies.

J’ai opté pour des produits de qualité (mais qui durent plus longtemps) et véganes au lieu de la bouteille en spécial chez Jean Coutu. J’ai changé les crèmes pour des huiles végétales, de l’eau florale, le henné au lieu des teintures, ect…

 

32968612_10156176747506063_6979535363119251456_n.jpg

@Sarapruneaux

 

Nuphar

C’est cet hiver que j’ai eu un véritable coup de coeur pour Nuphar car la fondatrice Stéphanie écrit quelques fois pour le blog avec lequel je collabore aussi pour les illustrations Les Trappeuses. J’ai eu la chance de recevoir ses produits ce printemps pour les tester et pour les prendre en photos. Je me sens tellement choyée d’avoir de si beaux produits faits à la main entre mes doigts. Des petits pots vraiment précieux pour les peaux grasses, sensibles, sèches, ect…

Elle donne aussi des cours et des ateliers dans un contexte intime et chaleureux : « Passionnée par la fabrication de cosmétiques, Stéphanie n’a qu’un but dans la vie: apprendre aux gens à concevoir leurs produits pour le corps adaptés à leurs besoins, le tout avec des ingrédients simples et sécuritaires. Détentrice d’un certificat en aromathérapie, cette bachelière en communication a donné des ateliers de fabrication à plusieurs endroits cette année, notamment au Festival Zéro Déchet de Montréal, au Loft créatif ainsi qu’au Café MRKT.. »

« Stéphanie a fondé la compagnie Nuphar afin d’offrir des produits de qualité, biologiques et sans risque pour la santé, tout en mettant en vedette la flore des forêts québécoises dans ses savons. Passionnée de plantes médicinales et de cosmétiques naturels, elle possède un certificat en aromathérapie de l’Académie herboliste de Montréal et donne régulièrement  des ateliers de fabrication auprès de divers publics. »

 

32962654_10156176747561063_4358846842809614336_n.jpg

 

Si tu ne connais pas cette compagnie, dépêche-toi d’aller voir son site et de lui écrire un mot doux sur sa page Facebook ou sur instagram.

X

 

Est-ce qu’on peut être dimanche tous les jours s’il vous plait?

33021665_10156176745061063_7726553780757463040_n.jpg

@Sarapruneaux

Ralentir. 

Je pense que si j’avais le choix d’un seul jour de la semaine, ce serait le dimanche. La grasse matinée, l’odeur du café qui coule, se faire réveiller par les rayons du soleil et non pas par une alarme. Certaines personnes seraient un vendredi soir pour fêter jusqu’à la fermeture du bar, mais moi, depuis quelques temps, je baille à 21h. (Hé oui.) On en parle de plus en plus, le mouvement de « ralentir » est présent et depuis que je m’y applique, j’ai remarqué énormément de bienfaits sur mon humeur.

Mon copain, un pionnier de la lenteur.

Depuis 2014, je vis avec cette petite chose qui jusqu’à quelques mois, n’avait pas de voiture, pas de cellulaire, pas de télévision, pas d’internet. (Ce qui faisait de nous « des drôles de bébittes » comme dirait mon père.) On s’est acheté deux cellulaires en finissant l’école cet hiver, parce que c’était un peu gênant la note sur nos CV « écrivez-moi un courriel ou bien : voici mon adresse postale. »

Mais avant cela, rien de tout ça. Je ressentais plus le besoin d’avoir un téléphone, pour les réseaux sociaux et gérer ma petite entreprise. Lui, il a Facebook mais si tu lui écris un message, il va te répondre à Noël, genre. Il a enlevé toutes notifications qui selon lui, représentent une source de stress. Depuis 2014, nous n’avons toujours pas de télévision, nous avons installés internet pour écouter des films, il s’est procuré une carte de crédit cet hiver pour son équipement de bière artisanale mais avant, rien. Je l’ai toujours connu comme étant quelqu’un qui travaille 20 heures semaine, sans carte de crédit, de câble ou téléphone à payer.

Combien de personnes travaillent 35, 40 heures par semaine et n’arrivent pas ? Je trouve mon copain tellement inspirant. C’est bien vrai ce qu’on dit « plus tu travailles, plus tu dépenses. » Je pense que beaucoup de gens n’aiment pas leur travail et compensent par des biens matériels pour oublier sa semaine d’over time.

« J’aime mieux travailler 10h de moins et avoir le temps de faire mon propre pain que travailler plus et être obligé d’aller en acheter à l’épicerie. »

Sage petit garçon. Il m’a dit ça en 2015.

Depuis des mois, je travaille pour ralentir. J’ai diminué mes heures au travail. J’essaie de cibler mes besoins. Créer. Écrire. Faire de la pâte à pizza parce que ça me rend vraiment heureuse, haha. Prendre un bain au lieu d’une douche. Centrer mon énergie vers les choses et les personnes importantes. Aimer ce que j’ai au lieu d’envier.

 

 

Ménage du printemps.

image2 copy 2.JPG

Du doux, s’il vous plait.

C’est avec tristesse que je range mes laines et tricots dans l’armoire, en versant deux, trois larmes. J’adore l’automne pour son côté cocooning. On dirait que je prends plus le temps de prendre le temps, qu’à l’été avec ses partys et ses barbecues. Cette année je me suis donnée comme objectif de garder cette mentalité de calme, malgré l’appel des terrasses et de la sangria! J’adore quand même le printemps pour son re-nouveau, son ménage, ses odeurs vivifiantes. J’ai l’impression de renaître moi aussi, avec mes petits chouchous de ménage :

Les huiles essentielles :

Mon diffuseur est le plus cadeau que j’ai reçu ce Noël. (Merci Lydia!) Il y en a des toutes les sortes et pour tous les budgets. Bien qu’on peut se tourner vers un produit haut de gamme, le mien, je ne suis pas gênée de le dire ; Il vient de sur amazon. Pour une trentaine de dollars, il fait amplement le travail! Je l’adore. Autant pour soigner le rhume de l’hiver avec l’huile essentielle d’eucalyptus que pour envelopper mon appartement d’odeurs de cannelle à Noël. C’est vraiment mon outil préféré pour le ménage du printemps. Ces temps-ci, j’y mets à part égale : HE d’orange douce et de patchouli. Les possibilités sont infinies. J’ai même trouvé une huile essentielle de lilas chez Coop coco. Juin sera dans mon salon.

Option sans diffuseur :

Si tu n’as pas une amie cool comme la mienne qui t’Achète un diffuseur à Noël, tu peux te fabriquer un « febreeze » maison et naturel, avec des huiles essentielles, de l’eau et de l’alcool. Ma recette passe-partout que j’utilise depuis des années vient de ma référence en  DIY écolo : Les Trappeuses. Il s’agit de mélanger :

  • 5 c. à table d’alcool 70%
  • 3 c. à table d’eau bouillie et refroidie
  • 2 gouttes HE orange douce
  • 6 gouttes HE tea tree
  • 6 gouttes HE menthe poivrée
  • 4 gouttes HE sapin baumier
  • 4 gouttes HE lavande

Mettre le tout dans un flacon vaporisateur et bien mélanger avant chaque utilisation. Je n’ai plus jamais acheté de produits pour parfumer ma maison. (Depuis 2014! Yes!)

Trier, donner, jeter :

En Février denier, j’ai tenté le virage zéro déchet et mode de vie minimaliste, comme beaucoup en 2018. Cette exercice qui s’est étendue sur plusieurs semaines, fût une des plus belles expériences. Aussi difficile soit-elle dans mon cas, cela m’a beaucoup fait du bien et m’a permis de faire un lien avec ma consommation (autant matériel, qu’alcoolisée qu’au niveau de mon alimentation.) Donner ou vendre les objets que l’on ne se sert plus procure un bien immense. On y voit plus clair. On focus sur ce qui est important. Pas obliger de tout faire en une journée ; Une pièce par semaine est un bon objectif. Je te le conseille fortement.

___

Photo par ma belle Andréanne Tenhave